Holcim Awards Europe 2014
Deux équipes françaises lauréates

 

 Holcim Awards Europe 2014 : deux équipes françaises lauréates

 

Les Holcim Awards pour l’Europe ont récompensé le 4 septembre dernier à Moscou, les douze lauréats qui, dans les deux catégories (Principale et «Next Generation»), ont présenté des projets de construction durable.
Avec près de 150 projets présentés aux Holcim Awards en France, pour cette 4ème édition, Holcim France a ré-affirmé son investissement dans la construction durable.
 

Catégorie principale - Holcim Awards Argent

 

Architectes :
Gilles Delalex, Yves Moreau et Thomas Wessel-Cessieux de l’agence française Muoto

Projet récompensé :
 
Un bâtiment pluridisciplinaire situé sur le futur campus de Paris-Saclay dans l’Essonne (91).

» En savoir plus sur le projet 

 

 

Catégorie Next Generation5e Prix

 

 

Etudiant : 
Grégoire Arthuis

Projet récompensé : 
Réhabilitation d’une tour à Nantes.

» En savoir plus sur le projet

 

  


 Les 12 projets récompensés : 

Un jury d’experts internationaux présidé par Jean-Philippe Vassal (France) a sélectionné les gagnants en se basant sur les « questions clés » pour la construction durable. Celles-ci prennent en compte les performances environnementales, sociales et économiques, tout en soulignant la nécessité de l’excellence architecturale et d’un degré élevé de transférabilité.

 

Catégorie principale

Holcim Awards Or 2014 :
Anthropic Park : réserve écologique d’eau douce et dépollution, Saline Joniche, Italie

Holcim Awards Argent 2014 : 
Public Condenser : bâtiment universitaire flexible low-cost, Paris, France

Holcim Awards Bronze 2014 :
The Commons : quartier urbain participatif, Vienne, Autriche

Honorable Mention 2014 : mention spéciale
Circular Voids : immeuble de bureaux basse consommation, Holderbank, Suisse

Prix Acknowledgement 2014 :
- Aggregate Structure : agrégats réutilisables ne nécessitant pas de liant, Stuttgart, Allemagne
- Material Flows : plate-forme de logistique et de recyclage pour les matériaux de construction, Bruxelles, Belgique

 

Catégorie "Next Generation"

1er Prix Holcim Awards « Next Generation » 2014 :
X Marks the Spot : aménagement architectural concentré sur l’aspect social, Pujaire et Roquetas de Mar, Almería et Madrid, Espagne

2e Prix Holcim Awards « Next Generation » 2014 :
Net Point : réseau virtuel de centres citoyens, Sortavala, Russie

3e Prix Holcim Awards « Next Generation » 2014 : 
Bio Ceramic : tuiles d’argile greffées de mousse pour les toits végétalisés, Barcelone, Espagne

4e Prix Holcim Awards « Next Generation » 2014 : 
De-Salination : symbiose entre approvisionnement en eau et régénération paysagère, Dublin, Irlande

5e Prix Holcim Awards « Next Generation » 2014 : 
Vertical Restructuring : réhabilitation d’un immeuble de grande hauteur, Nantes, France

6e Prix Holcim Awards « Next Generation » 2014 : 
Air-Shade : système d’ombrage réactif durable, Vienne, Autriche

 

» Communiqué de presse : Holcim Awards Europe 2014 : deux équipes françaises lauréates


 

Holcim Awards France est sur Facebook. » Rejoignez la communauté !

 


 

Pont Moulay El Hassan, Rabat, Maroc

 

Pont Moulay El Hassan, Rabat, MarocDans la capitale marocaine, un fleuve au passé historique, où se sont mêlées les civilisations phéniciennes, carthaginoises, romaines et musulmanes, sépare les deux villes de Rabat et Salé. Dans une vallée de 6 000 ha et 15 km de profondeur, les méandres du Bouregreg offrent une infinité de paysages.

En harmonie avec le site, des repères emblématiques ponctuels accentuent la majesté, la spiritualité et la sérénité du fleuve : a) l’esplanade, le mausolée et la Tour Hassan (contemporaine de la Giralda à Séville), b) le promontoire de la Kasbah des Oudayas qui date de 1150, c) les vestiges et ruines romaines de Chellah, et la nécropole Mérinide, d) les silhouettes des médinas, les minarets élancés de la mosquée Al Atiq et la mosquée Al Adam.

 

À travers les vicissitudes de l’histoire, les rapports humains dans la vallée ont toujours fluctué entre déchirement et fusion. Sélectionné par un jury formé de représentants d’organisations civiles de Rabat et de Salé pour un concours international, le projet du pont de l’Alliance n’a pas pour seul objectif de traverser le fleuve Bouregreg. En effet, le projet s’intègre au plan maître d’aménagement de la vallée en tant qu’exemple de modernité endogène innovante. Il apporte ainsi une réponse à différents objectifs :
- le pont se compose d’une succession de demi-arcs homothétiques variables dont l’ouverture s’élargit vers le centre du fleuve pour former la structure centrale de traversée. Chaque demi-arc prend son autonomie sur chaque rive du fleuve pour révéler les quais et créer un toit pour le marché aux poissons, et s’élève lentement vers les pieux latéraux. Cette structure particulière est facile à transférer et s’impose comme nouvelle technologie adaptée au savoir-faire et à l’artisanat régional. Cette transférabilité pourrait créer un nouveau vocabulaire pour les ponts, chacun adapté à son contexte spécifique.
- le pont de 1,6 km de long participe à la restructuration de la circulation piétonne, motorisée et fluviale de chaque côté du fleuve. La partie centrale du pont traverse le fleuve tandis que les autres parties longues sur les rives participent au développement des diverses activités et de la circulation de Rabat et Salé.
- le projet permet la restructuration de l’espace public le long du fleuve. Il restaurera la place devant l’entrée principale de la Kasbah et de la rue des Consuls, principale rue de la médina et la plus ancienne de Rabat où se mêlaient les marchands musulmans, juifs et chrétiens.
La hauteur laissée entre le pont et le fleuve permettra à nouveau le passage des bateaux à grands mâts qu’utilisaient les corsaires de la « République maritime de Bouregreg » proclamée au début du XVIIe siècle jusqu’en 1666. La restitution du caractère historique du fleuve et la fluidité de passage transformeront le Bouregreg en espace public et lien social entre les deux villes. 

Données générales du projet

Début de la construction  Décembre 2007
Type  Génie civil
Ville Pays  Rabat, Maroc

Acteur principal, Coordonnées

Noms  M., Mimram, Marc , m, 1955
   
Profession  Architecte
Organisation  Marc Mimram
Adresse  21 rue de la Fontaine au Roi
Ville  Paris
Pays  France
Tél  +33 (0)1 43 44 91 19
E-mail  Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.
Site www.mimram.com

 

Mesurer les 5 objectifs ciblés de la construction durable

Innovation et transférabilité –« Le progrès »

Cette structure unique se compose de demi-arcs (palmes) dont l’évolution géométrique au fil du pont donne un rythme à la structure.
D’une rive à l’autre, de Salé à Rabat, le pont devient un arc complet au-dessus du fleuve. La structure géométrique complexe est assimilée à la géographie du lieu et offre une réponse moderne à l’attention portée traditionnellement à la géométrique. Le béton BHP 60 est très performant au Maroc. Un ciment spécial et d’autres matériaux donneront sa couleur claire particulière au revêtement du béton.  Cette structure est facile à transférer et s’impose comme nouvelle technologie adaptée au savoir-faire et à l’artisanat régional.
Cette transférabilité pourrait créer un nouveau vocabulaire pour les ponts, chacun adapté à son contexte spécifique.


Normes éthiques et équité sociale – « Les personnes »

Nouvelle liaison entre Rabat et Salé, le pont assurera le transit de plus de 650 000 personnes. La ligne de tramway ainsi que la voie piétonne sont ouvertes tel un grand balcon sur le fleuve et les superbes paysages historiques. Le pont est la pièce centrale d’un long chemin qui relie l’est de Salé à l’ouest de Rabat, longeant le fleuve jusqu’au littoral par un tunnel.


Qualité environnementale et utilisation efficace des ressources – « La planète »

Le pont fait partie du programme de réhabilitation écologique de la vallée de Bouregreg. À travers un dragage complet du chenal encombré par les rejets d’une barre sableuse, la navigabilité du fleuve est restaurée. Les assainissements liquide et solide des villes sont entièrement reconstruits et une ceinture verte est créée le long du fleuve. Le projet tout entier prend en compte la fragilité géographique et l’environnement historique du site.


Performance économique et compatibilité – « La prospérité »

Le projet comprendra une plateforme de tramway, un pont divisé en 3 parties :
-    le pont principal de 300 m de long traversant le fleuve Bouregreg.
-    le pont d’accès côté Salé (600 m) avec un marché et un parking.
-    le pont d’accès côté Rabat (700 m), développement territorial reliant la Kasbah des Oudayas à la promenade et les restaurants de la rive du fleuve.


Impact contextuel et esthétique - « La maîtrise »

Le développement du nouveau pont prend en compte le caractère géographique unique de la vallée de Bouregreg, avec son territoire de construction fragile surplombant le fleuve et l’océan. Ce très élégant ouvrage haute technologie et haute performance deviendra le symbole de renouveau de la vallée. Son caractère unique, ce site le doit à ses trois minarets qui s’élèvent vers le ciel. Le pont de l’Alliance n’admettait aucune interférence avec ces monuments verticaux, leur apportant au contraire une touche de modernité : une simple silhouette horizontale qui s’étend au pied de ces repères historiques et en augmente la valeur. La structure devient un outil urbain, mettant l’espace public au cœur de la ville, le long du fleuve. La capitale du Royaume redécouvre son unité à travers le nouveau pont de l’Alliance.

Des architectes français
récompensés

holcim bronze award 2011

En savoir plus

D'autres projets Français ayant participé au concours des Holcim Awards

Voir les projets de toutes les régions du monde (Europe, Amérique du Nord, Amérique latine, Afrique Moyen-Orient et Asie Pacifique) récompensés au concours Holcim Awards www.holcimawards.org